ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  
CITATION
de Allah à Zarqawi
 

 Home  

 

 

Sections


L’EUROPE HALAL*

ALLUSIONS À L’IMMIGRATION 
 
 
 
Jadis, nos resplendissantes nations respectives troquaient leurs intellectuels, leurs artistes et leurs savants en vue de grands desseins ; De ces échanges tant culturels que économiques s’est peu à peu forgé un nouvel état d’esprit qui, depuis peu, permet la réconciliation voire même la rencontre entre plusieurs Univers d’un même bloc appelé continent. 
Notre pacifique allégeance réciproque n’est rien d’autre que la concrétisation d’un mythe insufflé par nos pionniers, par nos politiciens de génies et par une poigné de parfaits inconnus. Nous sommes tous fait d’un même moule appelé EUROPE ; moule éméché par endroit -j’en conviens aisément- mais qui en fin de compte nous permet de réaliser une symbiose presque parfaite. Pourtant, à nous autres, patriotes convaincus, il n’est pas permis de penser que ce processus d’unification des nations puisse jamais trouver sa pleine réalisation. Non seulement les autorités ne devront jamais s’imaginer avoir définitivement fusionné les peuples, mais, pour commencer, elles ne devront jamais présupposer qu’il s’est complètement unifié. 
 
Nonobstant, notre héritage séculier risque d’être altéré à tout jamais et ce par les agissements de certains détracteurs d’une Europe bien européenne, réservée aux fils et petits fils des Pères fondateurs, qui voient en une alliance Arabo-Européenne avec nos amis d’outre méditerranée une opportunité qu’ils jugent par intérêt ou bien par naïveté parfaite et exceptionnelle. 
 
C’est afin de nous donner les moyens de perpétuer nos traditions européennes que nous devons impérativement refuser qu’une minorité étrangère puisse nous imposer quoi que ce soit, que l’on nous force à croire et à vivre à la mode orientale -islam et charia compris- ; et fort de notre passé nous devons même exiger à ce que l’on respecte ce que nous sommes et ce qui nous a fait, comme nous exigeons aussi qu’on nous laisse faire et exprimer ce que nous pensons et ce en quoi nous croyons. Bref que l’islam ne soit pas un frein aux développements futurs de nos contrées et qu’il ne nous empêche pas de vivre notre vie comme nous l’entendons.
 
 
 
 
 

Bien que dans cette matière sensible il faille manipuler les mots avec précaution, en raison de la charge émotionnelle ou historique qu'ils portent, le type de problème auquel nous aurons à faire face se déplace de celui de l'immigration vers celui de l'invasion.  
 
(Valéry Giscard d'Estaing, 21 septembre 1991)  
 
 
 
Sur le plan ethnique, il convient de limiter l'afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu'à utiliser, comme aux Etats-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc.) 
 
(Charles de Gaulle, ‘’directive au Garde des Sceaux’’, 12 Juin 1945) 
 
 
 
Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne (…) Sinon, la France ne serait plus la France.  
 
(Charles de Gaulle, 1959) 
 
 
 
Oui, c'est l'Europe depuis l'Atlantique jusqu'à l'Oural, toutes ces vieilles terres où naquit, où fleurit la civilisation moderne, c'est toute l'Europe qui décidera du destin du monde 
 
(Charles de Gaulle, ‘’Discours de Strasbourg’’, 23 novembre 1959) 
 
 
 
J'attire votre attention sur un problème qui pourrait devenir sérieux. Il y a eu 40 000 immigrants d'Algérie en Avril. C'est presque égal au nombre de bébés nés en France pendant le même mois. J'aimerais qu'il naisse plus de bébés en France et qu'il vienne moins d'immigrés. Vraiment, point trop n'en faut ! Il devient urgent d'y mettre bon ordre !  
 
(Charles de Gaulle, 1962) 
 
 
 
C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. 
 
(Charles de Gaulle) 
 
 
 
L'intégration, c'est une entourloupe pour permettre que les musulmans qui sont majoritaires en Algérie à dix contre un, se retrouvent minoritaires dans la République française à un contre cinq. C'est un tour de passe-passe puéril! On s'imagine qu'on pourra prendre les Algériens avec cet attrape-couillons? Avez-vous songé que les Arabes se multiplieront par cinq, puis par dix, pendant que la population française restera presque stationnaire? Il Y aurait deux cents, puis quatre cents députés arabes à Paris? Vous voyez un président arabe à l'Elysée ? » 
 
 
(Charles de Gaulle) 
 
 
 
Comment voulez vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui ensemble gagnent environ 15 000 Francs et qui voit sur le pas du palier à côté de son H.L.M, entassés une famille, avec un père de famille, 3 ou 4 épouses et une vingtaine de gosses et qui gagnent 50 000 Francs de prestation sociale sans naturellement travailler. Si vous ajoutez à cela le bruit et l'odeur, et bien le travailleur français sur le palier il devient fou ! Et ce n'est pas être raciste que de dire cela. 
 
(Jacques Chirac, ‘’Le bruit et l'odeur’’, 19 Juin 1991 à Orléans) 
 
 
 
Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs. 
 
(Jacques Chirac, ‘’Le bruit et l'odeur’’, 19 Juin 1991 à Orléans)  
 
 
 
L'immigration est aussi facteur de guerre civile, en l'absence de communauté ethnique tant que les citoyens n'en sont pas arrivés à respirer d'un même souffle  
(…) 
C'est pourquoi parmi ceux qui ont, jusqu'à présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux ou pour les intégrer à la cité, la plupart ont connu des guerres civiles.  
 
(Aristote) 
 
 
 
Je suis maire d'une commune dans laquelle se trouvent des écoles où il y a 60 e non-francophones. Je le dis calmement, avec sérénité. Cela pose des problèmes aux élus locaux et cela posera dans l'avenir aux Français des problèmes considérables. Ne mettons pas comme l'autruche la tête dans le sable (…). Dans les Bouches-du-Rhône, si l'évolution actuelle se poursuit, s'il n'y a pas de diminution de la communauté étrangère, dans quelques années, il y aura plus d'étrangers que de Français de souche. 
 
(François Léotard)  
 
 
 
Aucune colonisation n’est allée aussi profond que celle de l’islam et des Arabes »  
Les populations colonisées se voient "dépouillées de toute vie intellectuelle" ; il y a une "hystérie musulmane", une "tyrannie" de l'islam 
 
(Naipaul, prix Nobel indien de littérature, ‘’Notre civilisation universelle’’)  
 
 
 
Dans 15 ans, plus de la moitié de la population des Bouches-du-Rhône sera musulmane. Nous laissons s'organiser sous nos yeux des petites Palestine à domicile. 
 
(Michel Poniatowski)  
 
 
 
La véritable liberté de pensée commence par cet horizon intérieur de tous les contraires visités. C’est l’inverse du politiquement correct : l’interdiction d’aborder certains sujets, la censure systématique par rapport à certaines attitudes, la volonté unanime des médias d’empêcher les recherches hors des schémas convenus. On assiste alors à une nouvelle inquisition, à une sorte de procès en sorcellerie. Le droit de se tromper, d’être stupide ou fou devrait être sacré. Ce qui manque le plus à notre époque, c’est un Voltaire fulminant contre toutes les espèces de censures et de persécutions idéologiques.  
 
(Louis Pauwels, ‘’Les dernières chaînes’’) 
 
 
 
Le qualificatif minimisant « petite délinquance » me semble parfois abusif. Arracher le sac à main d’une vielle personne peut-il être qualifier d’acte de petite délinquance lorsque ce menu larcin a entraîné le décès de la victime, à qui l’agression a fait perdre l’équilibre et a occasionné une chute mortelle ?  
Des insultes, des menaces proférées par une bande de jeunes musulmans, faisant un véritable siège de la maison d’habitation de leur victime, est-ce encore de « la petite délinquance » lorsque la personne visée meurt d’une crise cardiaque provoquée par la peur, comme cela s’est produit à Berchem-Sainte-Agathe, près de Bruxelles ? 
 
(Christian Marot, "L’Europe face à l’islam", Eurazia 2003)  
 
 
 
* halal signifiant conformément aux règles fondamentales de l'Islam 
(c) nemo le Capitaine - Made with the help of Populus.org.
Last modified on 29.07.2005
- Already 1532 visits on this website!